Pas­tels

Très prisé au 17ème Siè­cle pour l’extrème finesse de ses couleurs, le pas­tel con­nait son age d’or au 18ème avec le Maître Quentin de la Tour qui inventa une méth­ode de fix­a­tion unique per­me­t­tant à ses oeu­vres de nous par­venir totale­ment intactes.

Il existe plusieurs types de pas­tels :

Le pas­tel sec inventé au 15ème et util­isé par Léonard de Vinci.
Le pas­tel à la cire mis au point en 1924 par deux pro­fesseurs d’arts graphiques à Kyoto.
Le pas­tel à l’huile développé à la demande de Picasso en 1949.

Cha­cun de ces pas­tels présente un interet par­ti­c­ulier. Mais, ces dif­fer­entes tex­tures, incom­pat­i­bles entre elles, inter­dis­ent le mélange des couleurs.
Cepen­dant, elles autorisent, sous cer­taines con­di­tions très strictes, super­po­si­tions ou jux­ta­po­si­tions.
C’est ainsi que Jean Pierre Faucher, après de longues années d’expérimentations, a su met­tre au point une tech­nique hybride per­son­nelle, util­isant une fix­a­tion très légère, non inva­sive, respec­tant tout a la fois beauté et finesse des nuances et préser­vant une par­faite sta­bil­ité des couleurs.

( —– cliquez sur l’oeuvre pour aggrandir —- )